Visiteurs :

Une gamelle et le nose de la planche qui se prend un coup de genou.

Résultat : l'empreinte du genou dans la stratification du pont et fissures jusqu'au pain de polystyrene
Pas cool du tout le début des vacances !

 

   
Après avoir mastiqué ce que j'ai pu pour continuer des vacances paisibles à Sanguinet me voilà de retour à la maison, où j'ai tout ce qui faut pour essayer de faire une réparation propre. Le seul hic, c'est que je n'ai jamais touché au wood

Bon, on commence :

Tout d'abord je trace un cercle autour de la partie endommagée et j'enlève proprement le tout à l'aide d'une défonceuse et un cutter
 
A titre d'info et après avoir osculté la stratification, cette dernière se compose à cet endroit (en partant du pain de polystyrene) : d'une fine couche de fibre de verre (environ 100gr/m²), d'une mousse genre airex de 3mm d'épaisseur, d'une nouvelle couche de fine fibre de verre, et d'une placage bois (une feuille de pin d'1mm d'épaisseur), et pour finir un vernis polyuréthane avec antidérapant.
Moi qui croyait que le placage était plus épais et remplaçait l'Airex, je me suis royalement trompé. :!:

Une fois cette radioscopie réalisée, j'ai rebouché le trou que je venais de faire avec de la mousse polyuréthane et une fois sèche, je l'ai arasé et poncé légèrement 1,5 à 2mm (pour mettre plus tard la stratification)
   

J'ai fais un mélange micro ballon (micro bille de verre creuse) et résine epoxy avec lequel j'ai bouché tous les trous dans la mousse polyuréthane en m'en servant d'enduit.
Ensuite, j'ai commencé à stratifié le trou avec de la fibre de verre (2 couches de 100gr/m²) et résine époxy en finissant par un morceau de feuille de bois.

Le mieux est de faire cette stratification sous vide mais comme je n'avais pas de pompe, j'ai mis du poids sur la feuille (une batterie de moto )

 

   
Comme ma feuille de placage n'était pas exactement de la même couleur que le pin de calédonie (introuvable en métropole) et possédait plus de veine, j'ai décidé pour cacher un peu la réparation de rajouter un autocollant ajouré.
 
  Pour finir il faut rajouter une couche de fibre de verre ou de vernis sur le placage pour le rendre étanche, sinon le bois prendra l'eau et à terme se noircira.

Pas mal de temps passé sur cette réparation qui semble solide. La prochaine fois, j'espère simplement qu'elle sera un peu plus discrète (pas facile de trouver le bois de la bonne couleur). Sinon, aucun gain de poids, il m'a fallu environ 15 grammes de résine, fibre de verre et mousse pour ce bricolage.