Visiteurs :
 

 

 

1ère étape : réaliser la pompe à vide

 

Il faut rassembler différents éléments :

- un moteur de frigo ("récupération)

- un bouteille (extincteur ou bouteille de gaz - "récupération")

- un tuyau (5 euros)

- différents raccords (rayon air comprimé chez Leroy Merlin ou Castorama 20€)

- un vacuometre pour contrôler le vide (20€ sur Ebay)

 

 

  Le principe est simple : Le moteur de frigo d'un côté aspire de l'air et de l'autre le souffle. Il faut donc brancher la poche à vide du côté qui aspire.

Entre la poche à vide et le moteur de frigo, j'ai rajouté une bonbonne (ici un extincteur avec un robinet)  qui fait tampon entre les deux.

  Le vide est contrôlé par une fuite que je génère avec un robinet placé dans le circuit.

 

Pour éviter que le moteur de frigo ne soit en fonctionnement continuellement  pendant  la stratification, le robinet peut être remplacé par un pressostat. Ce dernier se branche sur le circuit d'air et sur l'alimentation électrique du moteur de frigo.

Astuces :

- à chaque utilisation il convient d'introduire par le tuyau d'entrée d'air de la pompe un demi bouchon d'huile afin de protéger le moteur

- Du côté de la sortie d'air, mettre un tuyau en forme de serpentin afin de récupérer l'huile que le moteur a tendance à recracher.

  Le pressostat est réglable et déclenche le moteur lorsque la pression n'est pas suffisante. Pour l'instant, je ne l'ai pas encore mais cela ne va pas tarder... Il est disponible chez FARNELL à environ 38€

 

 

2ème étape : La poche à vide

Le matériel :

- du film polyane (ici un morceau de sac à congélation)

- du joint (le noir tout autour)

- un embout pour brancher le tuyau

- un morceau de bout pour que le vide se fasse dans toute la poche (comme un drain)

-un morceau de feutre sous l'embout pour que le vide se répartisse dans la poche.

J'ai trouvé l'ensemble de ce matériel chez POLYPLAN COMPOSITES à Corbeil Essones (91). Il y a un catalogue avec les tarifs sur le site.

 

 

3ème étape : La stratification

Il s'agit d'une stratification de tissus de carbon 200gr/m² avec de la résine époxy.

L'intérêt du sous vide est, d'une part, de plaquer le tissus imprégné sur le support de telle manière qu'une fois sec l'épaisseur soit minimum, et, d'autre part, d'absorber  l'excès de résine via le feutre.

Donc nous avons, dans l'ordre, le tissus de carbone imprégné de résine époxy, un tissus d'arrachage (qui permettra ensuite d'enlever le feutre et à travers duquel la résine imprègne le feutre), puis le feutre absorbant. Le tout est bien sûr sous la poche.

Une fois que la résine a complètement polymérisé, il suffit d'enlever le tissus d'arrachage.

  Le contrôle du vide se fait via le robinet installé sur le réseau d'air ; plus on ouvre, plus l'air entre dans le circuit, plus le vide diminue. Pour faire ma stratification, j'ai réglé le vacuomètre à -0,5 bar
  La pression appliquée semble suffisante puisque, comme l'on peut le voir, le film est complètement plaqué sur le pont de la planche et l'on aperçoit le grain de l'anti-dérapant. A ce stade, il est impossible de décoller le film plastique, le vide est trop important.

Sur la photographie, on remarque la résine époxy qui, au travers le tissus d'arrachage, imprègne le feutre.

La poche sous vide est réutilisable car le joint ne semble pas sécher.

 

 

 

Une fois sec, il suffit de tirer sur le tissus d'arrachage et l'on obtient le résultat suivant
  Histoire de finir la pompe, j'ai réalisé un petit châssis et j'ai rajouté le Vacuostat de chez FARNELL pour contrôler le vide (boitier bleu). Ce dernier est relié à la phase et coupe le moteur de frigo lorsque le vide est atteint. Sur le dessus la vis de réglage permet de fixer une valeur. Cette vis n'est pas gradué, il faut donc impérativement un vacuomètre.Le moteur se déclenche de nouveau, lorsque la valeur du vide demandée est inférieure à environ 0,05 bar.

Il reste encore un peu de place sur mon châssis pour effectuer des rajouts (deuxième moteur de frigo, ventilateur, autre bonbonne...).